Un p'tit bilan

Publié le par Yoghourt

Fin de l'année 2006
L'hiver arrive, tout doucement. Quand nous ne sommes pas en visite chez la famille ou les amis, le chantier avance tout doucement, lui aussi.
C'est aussi l'époque des bilans...

Qu'avons nous fait en 1 an?

En résumé, tout cassé au 2ème étage, traité la charpente, renové la toiture, changé une paire de fenêtre, repeint et réparé le portail, commencé l'isolation, et jardiné de temps à autre.
"C'est tout?" Ben oui, c'est tout et c'est déjà bien. Nous aurions pu faire plus, mais à quoi bon s'écoeurer? Le résumé cache d'ailleurs un peu plus de choses...

Cassé et démonté tant et encore, surtout au 2ème étage:
le plafond et son isolation polyuréthane, les portes et placards, le WC suspendu et l'aération des eaux vannes, les lavabos et baignoires, les radiateurs, l'électricité, une souche de cheminée et la tête d'une autre, toutes les cloisons, une grande partie des enduits plâtre, une petite partie de la tuyauterie du chauffage. Mais aussi le trou dans un plafond pour accès aux combles froides, l'isolation polyuréthane des combles froides, une partie de la souche de cheminée de la cuisine.
Ca donne le vertige...

Nettoyé pas mal
Les nids (vides) de guêpes et de frelons dans les combles froides, le nid de fourmi au même endroit, les déchets de chantier triés "à peu près"(en particulier les gravats), la charpente dorénavant apparente
Pas un bon souvenir, mais un mal nécessaire

Entretenu
Les dauphins, les boiseries du toit, les arbres et arbustes, les grilles et le portail, les briques soumises aux intempéries

Restauré, vu que c'est quand même le but
La souche de la cheminée de la cuisine (en partie), un dauphin cassé, quelques chevrons, le traitement de la charpente des toits, l'adaptation et la repose des portes d'origine (plutôt que des blocs-portes casto-merlin), l'étanchéïté à l'air entre mur et toit

Bidouillé un tantinet
Les charnières du portail, un raccord temporaire sur la tuyauterie du chauffage

Rénové quand c'est nécessaire
Les toitures, 2 paires de fenêtres, la trappe d'accès aux combles froides (pas complètement fini), l'isolation des combles froides, l'isolation du grand toit (pas fini), l'isolation du mur nord au 2ème étage (pas fini mais déjà mieux que l'ancien placo-polystyrène)

Jardiné de temps à autre
Viré le tamarys bouffé par les bestioles, désouché plein beaucoup, coupé du bois, déplacé un pommier, entretenu le compost.
Planté des framboisiers, fraisiers, pieds de tomate et aubergine, quelques vivaces.
Ramassé des fruits et légumes et humé nos fleurs. Pas autant qu'on aurait voulu, mais ça reste un p'tit bonheur à nul autre pareil.


Fait-il maintenant plus chaud dans la maison? Oui et non. L'automne et l'hiver sont particulièrement doux, ça aide. De toute façon, en attendant de boucher les "trous", nous chauffons très peu notre tonneau percé  (contrairement aux Danaïdes).
Pallier: 10°C, pas de changement
Chambre nord: 12°C malgré une humidité importante suite à une légère fuite au radiateur. GROSSE amélioration, vu qu'avant c'était 3 à 5°C de moins que sur le pallier!
2ème étage: 12°C. L'an dernier, nous avions un trou dans le plafond d'une pièce, et calfeutré le plus possible radiateurs et plancher. Cette année, 1 seul radiateur non calfeutré, juste une bache sur le plancher, et le volume complètement ouvert. En plus, l'air est plutôt humide (vers 80%) à cause du liège collé à la terre qui sèche et du temps pluvieux. Moi, j'dis qu'c'est pas mal.

La plus grande amélioration est la presque disparition de la sensation de froid. Avant, les murs étaient glacials et la chaleur partait par le toit. Les courants d'air froid ont globalement disparus, et les murs sont plus chauds. Toutefois, je ne parle pas de la cuisine/salle à manger ni des 3 perrons en béton. La dure réalité des ponts thermiques et de l'absence d'isolation au toit-terrasse, c'est que c'est FROID!

Malgré tout ça, on n'a pas trouvé le magot de la vieille. C'est pas faute d'avoir fait ou mis à jour des trous dans les murs. A la place, on a trouve des pages de journaux datant de 1962: la guerre d'Algérie!

Merci à Kris, Marc, et Jean-François pour le gros coup de main sur la destruction du plafond. Ca nous a bien remotivé. Nous y avons aussi compris qu'il n'est pas facile de mettre en place un coup de mains par les potes: il faut trouver des trucs à faire dans les cordes des gens, fournir tous les outils...
Merci à beau-papa, qui s'est occupé de tâches que nous n'aurions probablement pas abordées avant, ouh là, longtemps!
Merci à Xavier pour sa camionnette qui roule!
Merci à Sandra pour s'être badigeonnée de peinture et la grille aussi. Et pour sa tenacité aussi, me souffle Michelle.
Une pensée aussi pour notre charpentier couvreur F.Leroy et son équipe, ainsi que notre menuisier T.Giroud. C'est gavant et usant de courir après les artisans pour les devis et compagnie, mais quand le boulot est fait et bien fait, on dirait de la prestidigitation.

Vu le boulot abattu, et parfois la très grande fatigue, Michelle se demande comment nous avons fait pour ne pas tomber malade. Nous sommes effectivement passés presque complètement au travers des grippes et autres gastro.
Je n'ai pas parlé des longues heures passées à lire, apprendre, cogiter, discuter ensemble ou sur internet de ce qu'on allait faire et comment. Le boulot réalisé dans la maison et ce blog en sont l'expression la plus tangible.

La maison, c'est pour nous. Le blog, c'est pour vous.

P.S. le blog, c'est aussi pour nous qu'on le fait, évidemment

Publié dans Maison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article