L'ossature pour l'isolation intérieure

Publié le par Yoghourt

Mi-janvier à mi-février
- début de l'ossature suspendue accueillant la couche croisée d'isolant pour le toit
- ossature rapportée sur le pignon ouest accueillant de l'isolation intérieure
- encore un peu de liège collé à la terre

L'hiver est décidemment bien doux... Je pensais naïvement que cela allait booster un peu nos travaux, que nenni! La grippe est passée par là, clouant la femme puis l'homme avec 1 semaine de décalage.
La miss a un boulot plutôt dingue, entrecoupé de moments calmes. Moi, c'est plus que l'inverse: grosse glande, entre-coupée de méchants coups de bourre qui tombent en fin d'après-midi comme un fait exprès. S'y ajoute mes cours de préparation au permis de conduire auto, y compris le bachotage du code de la route. A ce sujet, je me suis pointé à l'exam de code entre 2 fièvres grippales. Résultat: le sans faute! Pour le permis moto, j'avais fait 3 fautes je crois. Je m'améliore ;)

Mais revenons à nos moutonses.


Les suspentes en bois à l'angle entre le mur plein de liège et le toit sont au contact du mur. Cela oblige à mettre en place les tasseaux du plafond avant de finir la pose du liège. Autrement dit, mon choix concernant la position des suspentes bois en bas des rampants est un peu malheureux. Rien de grave, juste une perte de temps par manque d'efficacité.

Dans l'ordre, nous avons:
- collé le liège entre pignon et la 1ère suspente (mais plus loin dans un 1er temps)
- mis en place 1 tasseau sous le chevron le plus proche du pignon
- mis en place 1 tasseau sous le chevron le plus proche du triangle de charpenteattention, virus de la grippe!
- tiré un cordeau bien serré sous ces 2 tasseaux pour matérialiser le plan du plafond
- fixé les tasseaux intermédiaires
- fini de garnir en liège entre les suspentes
- fixé la lisse haute (accrochée sous les pannes)
- fixé la lisse basse
- mis en place 3 montants entre les lisses



- fixé un tasseau horizontal du côté de la 1ère suspente, puis un petit bout de tasseau pour faire la jonction entre la lisse et le tasseau horizontal
- fixé un petit bout de tasseau côté panne à la lisse haute et à la panne, afin de mettre le tasseau vertical qui surplombe la lisse haute
Ce tasseau vertical accueillera l'extrémité du plafond
- ajouté 2 bouts au milieu du tasseau vertical pour reprendre le poid du tasseau vertical à mi-chemin, ainsi qu'une dernière liaison horizontale.

OUF! Évidemment, si nous n'avions pas choisi de garder les pannes apparentes, tout ce mic-mac aurait été beaucoup plus simple...

Les suspentes sont typiquement section 27mm, clouées en haut au chevron et/ou à la panne, percés/vissés en bas.
Les "faux-chevrons" (tasseaux parallèles aux chevrons) sont typiquement section 32mm, fixés aux suspentes à l'aide de vis agglo 4x50 ou 5x50. Un bout de bande résiliente en liège est systématiquement intercalé entre faux-chevron et suspente. Il n'y a pas de contact direct ni avec le mur, ni avec la panne. Dans certains cas, j'ai intercalé un bout de carton ondulé plié en 2.

L'ossature du pignon est réalisée avec des lambourdes (section nominale 38x63mm, mais en pratique ça varie de quelques mm selon le fournisseur). Le côté large de 63mm fait face à la pièce, afin de faciliter la future pose du parement (canisse+enduit terre).
Pour les lisses, pose vissée avec liège intercalaire, 1 vis tous les 50cm pour la lisse basse. La lisse basse est en 2 morceaux non assemblés à l'origine. C'est un tort: l'une des lambourdes a légèrement vrillé lors de l'assemblage de l'ossature. J'ai à peu près rattrapé le coup avec un clou à 45°. Un assemblage de charpente plus classique eut été plus indiqué. Ne serait-ce qu'un biseau avec une vis au milieu (assemblage en sifflet).
L'écartement des montants est de 56,5cm, soit un poil moins que le 57cm préconisé par le fabricant des panneaux d'isolant. Au début, je n'ai mis que 2 tasseaux écarteurs vissés via liège sur le montant, et juste en contact avec le mur au travers d'un bout de carton ondulé. A peine avais-je commencé à mettre de l'isolant derrière l'ossature que le bout de carton est tombé! Autrement dit, quand on met l'isolant, ça pousse de façon non négligeable sur le bois. J'ai donc ajouté 1 tasseau à mi-hauteur qui "tire" le montant vers le mur. Le résultat semble suffisamment rigide.
Coïncidence: depuis, j'ai découvert que Isover a mis en place un système similaire à cette technique de pose (optima+).

Glisser les panneaux 12cm dans l'ossature du pignon, c'est rapide et super fastoche!
Remplir avec des bouts de panneaux 8cm derrière les montants et les lisses, no prob!

Glisser les panneaux 12cm entre faux-chevrons, pas 100% évident. Dans certains cas, il a fallu dévisser 1 faux-chevron sur 2, glisser le panneau, puis revisser avec un aide qui prend soin de bien appliquer la règle de maçon sur les faux-chevrons déjà en place, afin que le plafond reste bien droit.
Va falloir affiner la technique...

Pour l'anecdote, l'ossature du pignon n'est volontairement pas verticale. Sinon, ça faisait un écart entre le mur et l'ossature qui part de 12cm en bas, pour finir à ~15cm en haut.
Décision poussée par ma dame, et qui m'a valu quelques neurones grillés afin d'obtenir un résultat à peu près droit!

Publié dans Maison

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

24pm 29/01/2010 18:26


Bonjour,

J'ai, entre autres, beaucoup aimé cet article.

Cordialement,


24pm 24/12/2009 10:39


Bonjour,

Bravo pour votre article sur l'ossature bois ! Je l'ai trouvé complet et très intéressant. Je me permets toutefois de venir le compléter avec l'article suivant :

http://www.24pm.fr/maison-ecologique/Maison-en-bois/503-la-maison-a-ossature-bois
Bonne lecture et passez de joyeuses fêtes de Noël !


Yoghourt 29/01/2010 13:34


Bonjour 24pm,

Euh, quelle partie exactement vous a le plus plu?

Cdlt,
Yoghourt


Thierry Baruch 16/10/2007 21:59

re,Après avoir organisé un chantier participatif sur les denduits terre, nous allons bientôt isoler les murs nord.L'idée est la suivante : 1. Faire un structure bois (planche vissées en haut et en bas)2. Sur environ 10 cm, mettre des plis de bottes de paille.3. Maintenir les plis avec des restes de latis que nous avons.4. Faire une finition bois ou mortier terre selon les goûts. 

Yoghourt 03/01/2008 17:10

Bonjour,Est-ce que vous avez un petit schéma sur votre blog?Cordialement,            Yoghourt

Philou67 12/04/2007 22:30

Quel idiot je fait !!! j'en étais à tenter de maximiser une équation de sin et cos... Bref, l'écart est effectivement faible.J'ai pris contact avec Roland, pour l'instant, la seule réponse est de looker dans un livre sur les ossatures bois (c'est du classique m'a-t-il dit). Je continue à lui tirer les vers du nez.Par contre, pour l'orthogonalité (et le contreventement), je pense éventuellement ajouter quelques tasseaux obliques. Le problème : comment couper des angles > 45° avec une scie à radiale (limitée à 45°) ? Pour les petites pièces, je me suis fait un gabarit angulaire que j'ajoute à ma pièce pour obtenir les angles désirés, mais sur un tasseau de 2,5m :conf:Bonne soirée.

Yoghourt 08/07/2007 21:54

Ben, si c'est un tasseau, il suffit de le tourner d'1/4 de tour, nan?Au pire, à la scie à main, tu fais l'angle que tu veux!

Philou67 10/04/2007 14:06

Décidément Yog', t'es trop fort d'explication.Bon, j'ai bien compris l'assemblage en sifflet (le pourquoi du comment, car pour la technique, google aidant, j'avais vu le principe). J'aurais surement moyen de me passer d'assemblages horizontaux, mais si je devais en faire, je procèderais ainsi (scie à onglet aidant).Pour les cloisons à plat, il y a effectivement le problème de la rigidité de l'ensemble lors du levage, et de la poutre en plein milieu (et j'en ai des poutres). Merci du conseil. D'ailleurs, pour le contreventement, je m'étais même dis que j'aurais pu fixer mon fermacell (sur une face) à plat... mais bon, pas sur que la pose soit correcte dans ce contexte.La question que je me posais, c'est qu'en relevant la structure, celle-ci en biais serait "à un moment donné" plus haute que l'espace vertical alloué... d'où coincement (je ne laisserai un jeu en haut que de 1cm environ).Mais bon, comme d'hab, je me fais peut-être des noeuds au cerveau.

Yoghourt 10/04/2007 15:23

Suffit de calculer la diagonale:sqrt(2,5m²+6cm²) -2,5m= 0.7mmC'est très inférieur à l'épaisseur de la bande résiliente ou le jeu que tu as prévu, donc pas de souci pour dresser la cloison.