Coût de l'énergie : on y est...

Publié le par Yoghourt

"Le prix de l'énergie va exploser, il faut s'y préparer!"

*Grommelle, grommelle* Oiseau de mauvais augure... Après tout, on est passé au travers de pas mal de crise ces dernières années, et on est toujours vivant. Ras de le bol de ces écolos moralisateurs empêcheurs de tourner en rond qui versent dans le catastrophisme à deux balles... Non mais!...

 

Et bien, mon très cher bougon, en fait, ça y est, on y est. Ca a commencé. Oh, l'explosion ne se fait pas d'un coup. C'est plus lent. Ca endort la vigilance. Comme la grenouille qu'on fait cuire en montant douuucement la température. Sauf que c'est la faute à personne. Ou à tout le monde, au choix. En tout cas, la montée inexorable du prix de l'énergie et bel et bien en marche. Superman, les X-men et tous leurs potes étant occupées à remplir les cases des Comics et faire tourner les studios hollywoodiens, on est en panne de sauveur de l'humanité et surtout des sacro-saintes fesses de mon doux foyer. Reste à grosso-modo compter sur soi-même.

Votre salaire augmente de 6 à 8% par an sans souci? C'est heureux pour vous. Moi, c'est pas le cas, et je crois que nous sommes une large majorité dans ce cas. Reste donc à trancher dans le problème, en coupant dans les dépenses énergétiques. I-SO-LEZ votre maison, et par l'extérieur si possible pour éviter d'avoir besoin d'installer la clim!

 

Mais au fait, pourquoi t'est-ce que je dis que l'explosion progressive du prix de l'énergie a déjà commencé?

Réponse ci-dessous

 

Gaz

Il représente 15% de la facture énergétique nationale. (source : observatoire de l'énergie)

 

En ce début juillet,

- Le conseil d'état a invalidé le précédent gel du prix qui avait eu lieu fin 2011, avec effet rétroactif (source Libération par exemple). Du coup, c'est comme si il y avait 4.4% d'augmentation en janvier dernier, plus un rattrapage

- le gouvernement a mis la bride sur l'augmentation du tarif du gaz qui tombe aujourd'hui (2% au lieu de 7.3% demandé par la CRE, source : le Figaro par exemple).

- il est assez évident que cela débouchera à nouveau sur bras de fer avec à la clé soit une augmentation conséquente dès janvier, soit l'invalidation de la décision du gouvernement comme pour janvier dernier.

 

Cf le graphique page 55 de ce document de la CRE. pour une base 100 en janvier 2005 (courbe rouge orangé). S'y ajoute la hausse d'aujourd'hui, et du coup on arrive à un indice de 175. Une projection assez conservatrice, au vu de la courbe, serait de tabler sur 3.8% d'augmentation par an.

 

Electricité

Plus de 43% de la facture énergétique nationale.

Cf le rapport du Sénat

- une large part de notre consommation est actuellement fournie par le nucléaire.

- le coût officiel de l'électricité nucléaire est artificiellement bas à 42€/MWh. Son coût réel devrait être au minimum de 54.2€/MWh.

- le coût officiel étant maintenu artificiellement bas depuis un bail, cela permet de maintenir artificiellement le couvercle sur la cocotte minute, avec un tarif de l'électricité qui augmente un peu moins que l'inflation (l'équivalent en moyenne d'une augmentation de 1.6% par an depuis 2003, si on calcule à partir des chiffres publiés par direct énergie).

- Mais, au bout d'un moment, il faut lacher de la vapeur sinon ça explose. Par exemple sous forme de pays qui vivent tellement à crédit qu'ils doivent emprunter pour rembourser les intérêts de leurs précédents prêts. Ahem... La projection du Sénat, c'est 30% d'augmentation d'ici 2016 et 15% d'augmentation entre 2016 et 2020.

 

Autrement dit, on peut tabler sur 4.6% d'augmentation par an pour les prochaines années, en considérant que la consommation des ménages reste stable. Or on sait que c'est le contraire en France, ce qui normalement devrait conduire non pas à une augmentation de l'électricité basée sur un parc de production à peu près stable, mais à la nécessité d'accroitre progressivement le parc pour répondre à la demande. Avec répercussion sur le prix payé par le consommateur vu qu'il faut bien que quelqu'un paye, et que ce ne sera pas l'Etat (décidemment, merci Maastricht et l'Europe des banques...)

 

Fioul

Le pétrole représente 31% de la facture énergétique nationale.

Prenons une bonne respiration...

Une autre, il va y en avoir besoin...

Tarif du pétrole brut et du fioul domestique ces 5 dernières années

Si je prends le tarif moyen déclaré du premier semestre 2005, et celui du premier semestre 2012, c'est pas compliqué, ça a quasiment doublé (source).

Ca correspond à 8% d'augmentation par an, et c'est optimiste. Les projections de l'Institut Français du Pétrole sont que le prix du pétrôle va continuer de grimper tranquillement jusqu'à atteindre le prix de ses énergies de remplacement. Si vous cherchez un placement sûr à long terme et que vous n'avez scrupules ni morale, misez sur le pétrole et le charbon. Pas sur la pierre, l'or, ou les pharmaceutiques. Soyez quand même cohérent SVP : arrêtez de parler de lutter contre le réchauffement climatique, pour la biodiversité ou autre discour type "sauvons la planète).

 

 

Commenter cet article