Isolation des combles chaudes (0)

Publié le par Yoghourt

Bon, maintenant que les travaux de toiture sont finis à 2-3 broutilles près, LA SUITE!

Et qu'est-ce que c'est-y donc, la suite? Simple: moins se peler en hiver. Isolation, isolation, quand tu nous tiens...

Allez, on se lance! Euh pas si vite: faut préparer le terrain avant. N'y-a-til pas des trucs à ancrer dans la charpente avant d'isoler? Mmmmh? Ben si: au minimum les portes!

Ok, soit, on va commencer par celle de la salle de bain. Elle est juste un peu déplacée par rapport à sa position d'origine. Vu que les portes ont été stockées au rdc et les chambranles au 2e, le premier jeu est de retrouver le chambranle qui va avec la porte d'origine de la sdb (c'est la seule porte vitrée du lot). Le 2ème jeu: virer du chambranle les baguettes moulurées et bas de plintes, démonter les gonds, serrure. Tout ça sans bousiller le chambranle, sinon c'est pas drôle. Je passe sur les vis à bois vieilles comme mes robes, dont une qu'il m'a fallu percer et retirer à la pince.
Vient ensuite le décapage/raclage de la peinture du chambranle. Je dénombre pas moins de 5 couches: blanc, gris, vert, blanc, bleu ciel ou saumon.
C'est déjà bien long et ch... Le décapage de la porte elle-même, on verra ça plus tard...

Mauvaise surprise: un des montants a été un peu attaqué par les bébettes xylophages. ARGH!!! Je décide donc de récupérer/adapter le montant d'un chambranle de placard qu'on ne remontera pas.

Bon, où qu'elle va, cette porte? Ben, ça dépend de la nouvelle position de la cloison de la grande chambre, de la profondeur du radiateur qui sera derrière la porte. Soit x la verticale de l'entrait retroussé, A l'âge du capitaine, D la directrice entre les entraits qui n'est pas tout à fait orthogonale aux murs porteurs Msud et Mnord ni complètement parallèle au mur Mouest. Moyennant racine(à peu près) + la marge syndicale, et l'injection de la contrainte d'accroche sur chevron pour faciliter le montage, ça nous donne... Tiens, j'ai besoin de meuler 10cm de plus sur le mur en briquette?!? J'a dû me gourrer quèque part... Ok, je recommence... 1/4h plus tard, la conclusion est là: bricoler l'accroche des montants sur les chevrons (j'ai pas envie) ou remeuler 10cm. Pfffff. Et c'est reparti pour plein de poussière et de bruit strident.

Evidemment, le montant changé est trop court. Découpe du tasseau de prolongement selon la pente du toit, clouage léger d'une traverse et d'un diagonale sur le chambranle (histoire que ça arrête un peu de gigoter dans tous les sens), pose à blanc à l'endroit prévu, marquage du pied du tasseau sur le chambranle, clouage du tasseau.

Il faut aussi prévoir l'ancrage du chambranle dans la cloison en briquette. Re-pose à blanc, marquage d'une poignée de creux de la briquette sur la briquette et sur le chambranle, coup de meuleuse pour faire des petites saignées dans le mur, coups de marteau (aïe pas sur les doigts nom de nom!!!) pour mettre des clous de scellement sur le chambranle.

On pose le chambranle à 2: pose à blanc, ajustement par tracé et au niveau vis à vis du mur existant, un coup de niveau et fixation légèrement résiliente du haut du montant via 2 épaisseurs de carton ondulé, découpe d'un bout de plancher côté sdb pour accéder sous le plancher qui supporte le chambranle, réglage fin et clouage par le dessous et les côtés du pied du 1er montant, un coup de niveau et fixation d'une équerre de liaison avec la traverse en bois en haut du mur en briquette, mise en place de la porte, mise à niveau du linteau et réglage de l'ouverture de la porte via le 2ème montant, clouage du pied de montant et rattrapage du léger gauchissement du pied dudit montant, réglage au niveau et fixation légèrement résilient en haut du montant.
Une dernière vérification que la porte s'ouvre bien comme il faut sans frotter/bailler/coincer. ET D'UNE!

Vu qu'il n'y a pas encore de cloison entre la grande chambre et la salle de bain, la mise en place du 2ème chambranle est plus simple. Les points particuliers:
- ça ne tombe pas pile poil le long d'un chevron
- la porte n'est manifestement pas d'équerre. De plus, elle coince à l'ouverture. Plutôt que de pencher le chambranle, on a décidé de rectifier un poil la porte et retoucher la feuillure des gonds. Le résultat est correct, mais pas aussi bon que j'aurais aimé...
- le pied d'un des montant est salement gauchi. Nous avons essayé de compenser au mieux, mais c'est pas top idéal. Le charme de l'ancien, en quelques sortes.

Histoire de changer de fatigue, je dépose le chambranle sans porte en haut de l'escalier. En fait, le haut de la rembarde est démontable (en faisant gaffe à ne pas bourriner). Cet escalier est vraiment un très bel ouvrage de ferronerie et menuiserie!

De toute façon il fallait absolument virer ce chambranle ainsi que le linteau qui donne dans la petite chambre. C'est à l'emplacement du linteau que nous avons prévu de déplacer la porte de la petite chambre. Pour l'instant, nous en sommes au décapage du chambranle.

Hein, que de quoi? Et l'isolation dans tout ça? Les demandes de devis sont parties mais pas encore revenues. Une fois qu'on aura en main les panneaux, je pourrai tester in situ la pose un petit poil particulière que j'ai en tête (naaaan, ça vous étonne de ma part? Dinnnngue!).

Publié dans Maison

Commenter cet article